Le pouvoir de votre pensée.

Le pouvoir de votre pensée.

LE POUVOIR DE VOTRE PENSÉE
Le chiffre 7 est un chiffre tout à fait particulier : c’est le chiffre de la perfection et il apparaît souvent dans la Bible. Par exemple, le monde a été créé en 7 jours, il y a 7 grandes fêtes juives dans le calendrier juif, ou encore les 7 Églises décrites dans le livre de l’Apocalypse.

Aujourd’hui, je voudrais vous donner 7 clés concernant le mystère et le pouvoir de votre pensée.

1 – Votre attitude est un choix
Chaque matin, en vous levant, vous avez le choix d’avoir une attitude positive ou négative. David dit au Psaume 118 v.24 :

Psaumes 118 : 24
24 C’est ici la journée que l’Eternel a faite : Qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie !
Cette attitude de joie est la bonne ! C’est ainsi que nous devrions nous lever chaque matin.

Un jour, j’ai apporté ma montre à réparer car elle s’était arrêtée. Puis quelques temps après, je suis repassé devant l’horlogerie et le commerçant m’a interpellé pour me demander si ma montre fonctionnait toujours. Et je lui ai répondu que tout allait très bien. Ensuite, il m’a posé cette question : « Et vous, comment allez-vous ? ». Là, la réponse était un peu plus compliquée.

En effet, tant que la pile fonctionne, une montre nous donne la bonne heure, sans faire défaut, sans changer d’un jour à l’autre ; elle reste réglée. Mais qu’en est-il de nous ? Face à la question de mon horloger, je me suis rendu compte que le matin même, je m’étais levé en étant mécontent, que la veille, j’étais un peu fatigué… et finalement, je me suis rendu compte qu’il manquait de régularité dans ma vie.

Le réflexe humain quand quelque chose ne va pas est de dire : « C’est la faute des autres ! ». Mais quand nous lisons ce que David a écrit dans ce Psaume, nous comprenons que notre humeur est un choix personnel. Nous pouvons tous, en nous levant le matin, décider d’être de bonne humeur en remerciant Dieu pour la journée de bénédictions qu’il a préparée pour nous, en le louant et en l’adorant. La vie est une grâce de Dieu, et chaque jour qu’il fait est un cadeau.

Nous devrions commencer notre journée en disant : « Merci Seigneur pour cette journée que tu as préparée, elle est merveilleuse et je sais que je vais voir ta bénédiction se manifester ! ».

2 – Laissez votre passé derrière vous
Ne laissez pas votre passé gâcher votre présent ni votre avenir. Les choses du passé doivent rester derrière vous.

Philippiens 3 : 13-14
13 Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.
Paul nous donne ici un grand principe : oublier, ne plus penser à ce qui nous a fait souffrir dans notre passé. Il s’agit d’oublier les épreuves par lesquelles nous sommes passés, les événements qui nous ont marqués et qui aujourd’hui, nous empêchent de vivre.

Pourtant, le passé de Paul était difficile à porter : il a participé à la persécution des premiers chrétiens et il était présent lors de la lapidation d’Etienne. Cela aurait pu l’empêcher d’entrer dans son appel. Mais lorsque la grâce de Dieu s’est manifestée dans sa vie, il a pu se repentir de toutes ses fautes afin de s’en libérer pour pouvoir aller de l’avant. Dès lors, l’essentiel pour Paul devenait de se porter vers l’avenir.

Nous ne pourrons jamais changer le passé ! Mais nous devons faire en sorte qu’il ne gâche pas notre avenir. Aujourd’hui, beaucoup de couples divorcent, et cela est triste. Mais ce n’est pas pour autant la fin ! Ce n’est pas parce que cela n’a pas marché une fois que cela ne marchera plus jamais ! Il ne faut pas laisser un échec nous empêcher d’entamer de nouvelles relations. Par contre, il doit nous servir de leçon et nous permettre d’être davantage prudents et avisés pour l’avenir afin de ne pas refaire les mêmes erreurs.

Sans s’en apercevoir, beaucoup de personnes conditionnent leur avenir en fonction de ce qu’elles ont vécu dans leur passé. Elles se retrouvent comme prisonnières et leur futur est hypothéqué. Mais le passé est passé, et nous devons nous tourner vers l’avenir car il est rempli des promesses merveilleuses de Dieu. Christ transforme notre vie car il s’est chargé de nos infirmités.

Vous connaissez tous David : il a vaincu le géant Goliath, il a combattu les ennemis d’Israël, il est devenu roi ; mais il a également commis l’adultère avec Bath-Scheba et a participé au meurtre de son mari. Pourtant, Dieu fit ce témoignage à propos de David : « J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon cœur, qui accomplira toutes mes volontés ». (Actes 13 v.22)

Dieu ne regarde pas à notre passé pour déterminer notre avenir. Alors, ne nous laissons pas enfermer par le passé, mais agissons comme David ! Il eut la bonne attitude pour se libérer du passé : après cet adultère, il alla voir le prophète Samuel pour se repentir. Et comme Dieu est miséricordieux, il l’a pardonné et David put prendre un nouveau départ.

Dieu a pour chacun de nous un avenir de joie, de bénédictions, de réussite ! Mais nous devons apprendre à ne pas laisser les échecs du passé nous empêcher de nous emparer de ces bénédictions.

Nous avons aussi l’exemple des douze espions que Moïse envoya en terre de Canaan afin de la repérer avant de s’en emparer. A leur retour, dix d’entre eux dirent à Moïse : « Oui, nous avons bien vu le pays où coulent le lait et le miel, mais nous ne pourrons pas y entrer car il y a des géants, et ceux-ci nous battront ». Ils ont regardé avec leurs yeux humains et ne se sont pas appuyés sur la promesse de Dieu de donner à son peuple cette terre promise. Ils ont réfléchi en fonction de leurs incapacités plutôt que de s’appuyer sur la Parole de Dieu. Ainsi, ils ne conquirent pas la terre de Canaan et ils échouèrent à cause de leurs pensées de défaite.

Nous proclamons trop de paroles de défaites et pas assez de paroles de victoire ! Nous sommes trop souvent négatifs et trop peu positifs ! Dieu nous appelle à nous appuyer sur ses promesses et à proclamer, à avoir une attitude de succès.

Emparez-vous de votre Bible ! Mettez-la en pratique ! Et vous verrez combien vous pourrez faire de grandes choses en vous appuyant sur les promesses de Dieu.

3 – Reconnaissez Dieu
Reconnaissez que Dieu est Dieu et qu’il est à la première place. Reconnaissez que Jésus est son Fils et qu’il est le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Reconnaissez que Dieu vous a choisis pour faire de vous ses enfants et pour vous bénir : il fait de vous des rois et des reines.

Nous devons apprendre à reconnaître toutes les bénédictions de Dieu dans notre vie et le remercier pour cela. Plutôt que de nous plaindre de notre sort, nous devons adorer Dieu pour tout ce qu’il fait de bon dans notre vie. N’oublions pas que rien ne nous appartient sur la terre ; même notre souffle appartient à Dieu. Tout ce que nous vivons est une grâce du Seigneur.

Ainsi, en tant qu’enfants de Dieu, nous devons remercier Dieu en tout temps, favorable ou non, et nous appuyer sur sa Parole. Dieu veut des hommes et des femmes qui sont reconnaissants et qui lui font confiance.

Je vous rappelle ces merveilleux versets :

Psaumes 100 : 3-4
3 Sachez que l’Eternel est Dieu ! C’est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons; Nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage. 4 Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques ! Célébrez-le, bénissez son nom !
Nous devons célébrer Dieu car il est notre créateur et le remercier pour toutes ses faveurs.

4 -Vos paroles déterminent votre état d’esprit
Notre engagement est déterminant pour notre réussite.

Philippiens 4 : 13
13 Je puis tout par celui qui me fortifie.
En disant cela, Paul a une attitude qui permet d’accomplir de grandes choses. En effet, il ne regarde pas à ses incapacités ni à ses faiblesses, mais il s’appuie sur Dieu et il s’engage dans la bataille.

La force de notre engagement commence déjà par la force de nos paroles. Sommes-nous motivés ou sommes-nous découragés ?

Proverbes 18 : 21
21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l’aime en mangera les fruits.
Notre détermination et notre volonté de réussir dépendent des paroles qui sortent de notre bouche. Si nous avons des mots positifs, alors nous serons encouragés. Si nous avons des mots négatifs, nous serons découragés, et c’est de cette manière que l’ennemi prend le dessus sur nous.

Prenons l’exemple de Thomas. Il était disciple de Jésus, il a vécu à ses côtés, il a reçu ses enseignements et l’a vu marcher sur l’eau, calmer la tempête, guérir des paralytiques et accomplir beaucoup d’autres miracles. Et pourtant, à l’annonce de la résurrection de Christ, il doute et demande même à mettre la main dans son côté pour en avoir la preuve. Jésus lui a alors répondu :

Jean 20 : 29
29 Jésus lui dit : Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !
Le doute est contraire à la confiance. Dieu nous appelle à nous engager par la foi et en bannissant le doute.

5 – Votre attitude permet de triompher des adversités
Notre état émotionnel fluctue en fonction de ce que nous vivons et de ce que nous ressentons. Mais notre attitude doit être stable malgré les circonstances. C’est un choix que nous pouvons faire.

Dès que nous rencontrons une difficulté, nous aimons nous mettre dans une position de victime car nous aimons nous plaindre. Le problème est que nous nous enfermons dans une attitude qui, plutôt que de nous amener à être forts, a tendance à nous faire baisser les bras. Mais nous devons véritablement lutter contre cette tentation de nous mettre en position de victime et de rejeter la faute sur notre voisin.

C’est en développant votre caractère, votre personnalité que vous pourrez triompher des adversités et être plus forts dans vos pensées.

Au chapitre 18 du livre de Jérémie, Dieu demande au prophète de se rendre dans la maison du potier. Une fois arrivé, Dieu s’adresse à Jérémie en ces mots : « Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d’Israël ? Dit l’Éternel. Voici, comme l’argile est dans la main du potier, ainsi vous êtes dans ma main, maison d’Israël ! ». (Jérémie 18 v.3 et 4)

La maison du potier est ce lieu où nous devons nous rendre pour être façonnés, pour briser notre être charnel, pour transformer notre cœur. Parfois, l’argile est un peu trop dure pour être travaillée. Le potier doit alors rajouter un peu d’eau avant de pouvoir la manier et d’en faire un vase. C’est ce qui peut arriver lorsque notre cœur s’est trop endurci.

Chaque chrétien doit se rendre à la maison du potier, c’est-à-dire l’Eglise, pour y être travaillé, façonné selon les désirs de Dieu et devenir un vase d’honneur.

Philippiens 2 : 14
14 Faites toutes choses sans murmures ni hésitations,
Voilà un trait de caractère que l’on retrouve chez beaucoup de personnes et qui est bien souvent la cause de nos échecs : nous murmurons et nous hésitons. Combien de personnes râlent tout le temps et ne sont jamais contentes de ce qu’elles vivent ? Pendant ce temps, elles perdent les batailles. Dieu nous appelle à être obéissants et non pas indociles ; il nous appelle à œuvrer et non pas à nous plaindre sans cesse. Nous devons être heureux de ce que Dieu nous a donné par faveur et par grâce : il a fait de nous ses enfants.

Comprenez que nos murmures, nos critiques et nos hésitations nous éloignent de la Parole de Dieu ; ils nous empêchent de vivre notre identité d’enfants de Dieu. Pire encore, Dieu sanctionne de telles attitudes. Rappelez-vous que Dieu envoya des serpents venimeux contre le peuple d’Israël parce qu’il murmurait contre Moïse et contre Dieu ! (Nombres 21)

Le problème aujourd’hui, est que beaucoup de chrétiens stagnent dans leur vie et ne voient pas les bénédictions de Dieu se manifester car ils vivent dans la critique et l’hésitation. Dieu n’aime pas ces attitudes ! Il cherche un peuple d’adorateurs en Esprit et en vérité.

6 – Votre attitude détermine l’attitude d’autres personnes
Nous ne nous en rendons pas compte, mais nous avons une influence sur notre entourage ; notre attitude peut déterminer celle d’autres chrétiens.

Matthieu 7 : 12
12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes.
J’entends souvent des personnes me dire : « On m’a mal parlé, on a mal agi envers moi… », mais lorsque je discute avec elles, je me rends compte qu’elles ont agi de la même manière avec d’autres personnes. La manière dont elles se comportent n’est pas importante, par contre, elles scrutent les moindres faits et gestes des autres.

Nous devons nous mettre à la place des gens et comprendre qu’une attitude qui ne nous parait pas mal intentionnée de notre part peut être mal interprétée par ceux qui nous entourent. De même, il est normal qu’une mauvaise attitude de notre part suscite de mauvaises réactions.

C’est pour cela que Dieu nous appelle à être sages : nous devons nous comporter avec les gens comme nous voudrions qu’ils se comportent avec nous. Si nous désirons que l’on soit agréable avec nous, nous devons commencer par l’être avec notre prochain.

La Bible nous invite, non seulement à nous servir les uns les autres, mais aussi à être reconnaissants ! Notre attitude est comme contagieuse : si nous sommes démoralisés, nous allons démoraliser ceux qui nous entourent ! A l’inverse, si nous sommes motivés, notre entourage le sera aussi.

Romains 8 : 37
37 Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Dieu fait de nous des plus que vainqueurs et ce verset nous redonne courage ! Quelle que soit la situation, Dieu nous donne la victoire. C’est en gardant cette ferme assurance au fond de notre cœur que nous pourrons avoir de la joie de vivre.

7 – La stabilité
La nature humaine est instable et elle change. Au début de notre conversion, nous sommes zélés pour l’œuvre de Dieu, nous avons beaucoup de bonnes intentions, mais après, le temps passe et notre motivation diminue. Cette instabilité nous amène à ne pas accomplir l’œuvre de Dieu.

Philippiens 4 : 8
8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.
Ce verset est un peu long, mais il nous donne un cadre. Nos pensées sont-elles tournées vers ce qui est vrai ? Vers ce qui est honorable ? Est-ce que nous nous nourrissons des paroles de Dieu ? Est-ce que nous en faisons nos délices ?

Tant que nous resterons centrés sur la puissance de Dieu, nous ne ferons pas cas des difficultés ni des épreuves et notre enthousiasme restera intact. Dieu ne change pas ! Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement ! Rien ne lui est impossible. Nous avons l’assurance qu’il nous conduit et qu’il nous protège. Cela nous apporte un sentiment de sécurité qui nous permet d’être stables et d’accomplir sa volonté.

Prière : Seigneur, nous te bénissons et nous te rendons grâce ! Nous te remercions pour ta Parole ! Encourage toutes les personnes qui liront ou regarderont ce message et que ton Esprit les fortifie.

Visite ton peuple et fortifie-le. Aide-nous à mettre en application ces clés afin que nous puissions voir ta gloire se manifester dans notre vie, dans notre famille, dans notre ville et dans notre pays. Merci pour tout.

Au Nom de Jésus, Amen.

Pasteur

Related posts

Leave a Comment